top of page

Alisson Berger nous invite dans son «Annexe Douceur»

Dernière mise à jour : 22 mai

C’est un coin de verdure aux allures provençales qui se niche en plein cœur de Fontaine-L’Évêque, dans une rue plutôt animée qui contraste avec l’ambiance cocoon et hors du temps de l’« Annexe Douceur ». Son espace de bien-être, Alisson Berger l’a créé à son image.



L’Annexe Douceur, plus qu’un centre de bien-être

 

C’est très certainement cela qui fait la singularité de l’« Annexe Douceur » : Alisson accueille ses clients comme elle accueille ses amis, avec simplicité, raffinement et une attention particulière pour chaque détail. Dès l’entrée jusqu’au jardin paradisiaque, en passant par les espaces wellness, les plateaux apéro composés de produits du terroir, le linge de lit en lin naturel de France, le linge de bain 100% coton biologique ou encore le bois en teck d’Indonésie, etc., Alisson crée naturellement une ambiance de vacances de qualité tout en s’adaptant aux demandes de ses clients.

 

Pendant le confinement, elle avait pu profiter pleinement de sa magnifique maison familiale où tout le monde se sent bien. Elle a pu goûter au confort de travailler chez elle – elle qui vivait à du 200 à l’heure… jusqu’à l’accident qui l’oblige à s’arrêter.

 

Ainsi, l’Annexe qui servait de salle des fêtes pour la famille et les amis s’est transformée en deux espaces entièrement privatifs avec jacuzzi, sauna, douche sensorielle et terrasse privée. Ici, le bien-être devient une priorité absolue pour les femmes, souvent des mères de famille, et les couples qui ont besoin de se poser et de se retrouver. Pour les jeunes aussi, qui ont déjà compris combien il est important de prendre soin de soi.



Des activités en harmonie avec son lieu

 

Alisson veut proposer une expérience globale de bien-être. C’est pourquoi, elle collabore avec des prestataires locaux pour proposer des soins, des massages ou des séances de sophrologie (destinées par exemple aux personnes qui ont besoin de se reconnecter à soi mais n’aiment pas être touchées). Pendant la période estivale, elle organisera en petits groupes des séances de yoga rythmées par le chant des oiseaux.

 

En clair, en poussant la porte de l’Annexe Douceur, vous entrez dans un lieu idyllique hors du temps et vous laissez cocooner.



Se faire accompagner pour se lancer

 

Journaliste de formation, Alisson a une carrière de commerciale derrière elle et elle connaît parfaitement les indépendants pour les avoir écoutés et accompagnés au sein de l’UCM pendant plusieurs années. Mais elle se connaît bien et se méfie de son enthousiasme, voire de son impatience, à tout faire grand et tout de suite. Au moment de son arrêt, en plus de son travail, elle et son mari étaient aussi famille d’accueil et hébergeaient une famille d’Ukrainiens - de quoi être bien surmenée.


« Je réalise que l’entrepreneur est seul maître à bord et doit trouver une solution à chaque problème – que cela fasse partie de ses compétences ou non. » 

De par son activité, Alisson connaissait déjà Azimut Entreprendre. Les ateliers et son accompagnatrice, Sabina Vescio, lui permettent de travailler sa tendance au perfectionnisme et de réfléchir sur sa différence et sur la cohérence entre elle et son projet. Cela lui a été particulièrement utile. Par exemple, elle a trouvé la méthode LEAN assez confrontante (mais salutaire !) en ce sens qu’elle préconise de démarrer petit et d’avancer au fur et à mesure par essais-erreurs, une méthode qui l’a aidée à se canaliser.


Un message aux futurs porteurs de projet

 

« J’ai envie de dédramatiser les choses. Si l’idée n’est pas bonne ou le projet n’est pas viable, ce n’est pas grave ; au moins, on y a réfléchi et on peut pivoter, faire évoluer le projet ou décider de changer. Il faut qu’il mûrisse ».

 

Pour prendre soin de vous, contactez Alisson Berger :

Page FB : Facebook

Site internet : www.lannexedouceur.com

 

 



Comments


bottom of page