Azimut Inside : Myriam Malou, experte Client et Validation de projet

Tout au long du parcours Azimut, parcours logique qui mène les porteurs de projet au lancement de leur activité - des experts se succèdent pour animer des ateliers sur des sujets pointus. En première journée, Myriam Malou amène les candidats-entrepreneurs à identifier leur client : une démarche cruciale si on veut viser juste! En fin de parcours, elle les retrouve pour valider leur projet avant le grand saut...



Nom : Malou

Prénom : Myriam

Son atelier : Client & Validation de projet

Région : Brabant Wallon

Signe particulier : J’aime refaire le monde avec mes filles autour d’un apéro

Repas favori : Tomate mozza vite fait bien fait en toute simplicité

Boisson favorite : la bière récemment découverte grâce aux afterworks avec des jeunes entrepreneurs.

Lubie ou hobby : créer des slides et plus sérieusement tout ce qui touche à l’humain et à l’entrepreneuriat ou les deux à la fois.


Quel chemin t’amène chez Azimut?

Pour pouvoir m’occuper de mes enfants (je voulais être femme au foyer), j’ai choisi d’aider mon mari en tant que conjointe indépendante dans son activité informatique. La vie a fait que je me suis retrouvée 25 ans plus tard à la tête d’une entreprise de 90 consultants et après l’avoir cédée, je me suis mise à partager ce petit bout d’expérience avec des entrepreneurs. Je suis devenue coach en entrepreneuriat, animatrice de parcours d’accompagnement, interim entrepreneure, administrateur dans des startups et PME…

C’est comme ça que mon chemin a croisé Azimut où j’anime des journées d’accompagnement inspirées par le « lean startup » qui fait tant écho à mon bon sens. Et j’adore ça !


Que disent tes amis de toi?

Mes amis disent de moi que je suis à l’écoute, empathique et bienveillante mais sans complaisance. Après il vaut mieux leur demander à eux !


Quels sont les éléments qui te font vibrer dans ton métier?

Ce qui me fait vibrer ? Les rencontres, les projets, la magie des interactions entre les participants… Quelque fois, j’aide les entrepreneurs à revenir sur terre mais toujours avec beaucoup de bienveillance et quelque fois je les amène à concrétiser leur rêve…


Dans ton atelier Azimut, que remarques- tu le plus fréquemment ? Aurais-tu envie de dire quelque chose en particulier aux porteurs de projet avant l’atelier ?

La magie du groupe qui se crée dès le premier jour, la coopération, le réseau qui se met en place sont des atouts pour le porteur de projet. On se retrouve souvent seul quand on entreprend. Grâce au parcours Azimut, on peut interagir avec d’autres entrepreneurs qui ont les mêmes difficultés, les mêmes défis, les mêmes craintes… Partager tout cela rend les choses plus intéressantes et plus faciles. Et puis, il faut être « ouvert » pour profiter au maximum des partages d’expériences et pour se déployer, il faut ouvrir ses ailes à l’instar du papillon qui est mon animal fétiche.


Quels sont les 3 mots les plus importants qui marquent ton atelier?

Découvrir, tester, valider !


Quel est ton regard sur l’entrepreneuriat en Wallonie aujourd’hui?

Entreprendre, ce n’est pas facile mais c’est un chemin tellement riche. Il faut être tout à la fois, artiste, explorateur, bricoleur, ou en d’autres mots créatif, vendeur, financier… un mixte de MacGiver et Bob Morane à la fois ?

On apprend sur soi et sur les autres. On vit de petits et grands moments, des peines et des joies !

Et en Wallonie, il y a vraiment beaucoup d’aide et de soutien possible entre autres en terme de génération, entre entrepreneur aguerri et entrepreneur néophyte. Et Azimut est un acteur incontournable, qui apporte de par son dynamisme, une très belle contribution à l’écosystème wallon !


Quel message as-tu envie de passer aux futurs entrepreneurs?


« A rêver à des fleurs, on les fait naître »… en d‘autres mots, croyez en vous, croyez dans les gens, croyez dans votre projet … Les choses se mettront en place, votre projet grandira.