Azimut Inside : Manon Lambert, accompagnatrice de projets

Ceux qui circulent dans les soirées networking de Wallonie la connaissent déjà. Nous sommes heureux d’accueillir Manon Lambert dans notre structure d’accompagnement! Faisons un peu plus connaissance ...


Prénom : Manon

Nom : Lambert

Âge : 32 ans

Lieu de résidence : Fleurus

Situation familiale : Wonder Maman

Enfants : Louise, 7 ans, un doux mix entre râlerie et empathie

Signe particulier : 1m82, il parait que c’est grand

Repas favori : Osso Bucco

Boisson favorite : un verre de vin rouge


Qu’est-ce qui t’a menée chez Azimut?

L’envie première était de partager mon parcours d’indépendante, mes succès et mes échecs dans celui-ci. Transmettre mes connaissances à la génération de demain est primordial pour moi.

L’équipe également. J’ai pu croiser certains des membres de l’équipe sur divers évènements durant ces dernières années, je connaissais donc la dynamique de travail chez Azimut, ce qui a été également une motivation pour moi.


Quelle est ta fonction chez Azimut?

J’accompagne des porteurs de projets dans le lancement de leur activité. Je vais également amener mon expertise dans la communication externe de la structure et également aider les porteurs de projets à développer leur propre communication.


Comment imagines-tu ton quotidien?

Des échanges, de la collaboration, du partage. Contrairement à beaucoup, je suis une fervente partisane des réunions, pour autant que ces dernières soient constructives.

Créer des partenariats, travailler main dans la main avec divers acteurs, décloisonner, c’est comme ça que j’imagine mon quotidien chez Azimut.


Quels sont tes plus grands challenges pour le moment?

Convaincre les potentiels futurs porteurs de projet de sortir de leur zone de confort pour lancer leur projet, et ce, malgré la crise sanitaire actuelle.


Quel est ton regard sur l’entrepreneuriat dans ta région?

Il existe de plus en plus de structures d’accompagnement dans la région carolorégienne. Je pense que, malgré la crise, il est de plus en plus facile de se lancer comme indépendant.e. Grâce à la digitalisation, grâce à l’aide apportée par les structures SAACE et les guichets d’accompagnement, grâce aux aides étatiques qui se multiplient, …

Il y a cependant un manquement de connaissances sur ces aides par le grand public.

Notre devoir est donc de continuer à communiquer au maximum sur ces aides et de multiplier les canaux de communication.


Quels sont les éléments qui te font vibrer dans ton métier?

Les rencontres ! Mon paternel a toujours dit que j’apprenais et évoluais grâce aux personnes que je croisais. C’est bien vrai, et c’est aussi ça qui m’épanouit. Je pense que je vais être servie en travaillant chez Azimut : porteurs de projets, partenaires, autres membres des SAACE, … Les rencontres ne vont pas manquer ;-)


Si tu avais un message aux futurs entrepreneurs, ça serait…

Posez des questions ! Il n’y en a pas d’idiotes et je ne connais personne qui a un jour refusé de répondre à une des miennes. J’ai appris beaucoup de mes mentors mais aussi des échanges avec d’autres entrepreneurs. Testez votre modèle d’activité, que ça soit avec votre voisin, votre ancien boss, ou votre mère : osez… et testez !