Azimut Inside : Eric Nenin, expert en communication vente

Dernière mise à jour : 15 févr.

Le parcours Azimut aborde tous les aspects de l'entreprenariat : trouver des clients, communiquer avec eux et conclure des ventes, cela s'apprend. Eric Nenin forme nos candidats-entrepreneurs sur cette démarche absolument cruciale pour le succès de l'entreprise. Nous vous présentons ici notre expert positif!



Nom : NENIN

Prénom : ERIC

Son atelier : Prospection

Région : Charleroi

Signe particulier : chauve, par choix

Repas favori : Le Chili de son épouse

Boisson favorite : un bon café

Lubie ou hobby : la guitare sous toutes ses formes


Quel chemin t’amène chez Azimut ? (ton parcours en bref)

Autodidacte dans le monde de la formation, indépendant depuis près de 30 ans, je suis arrivé chez Azimut voilà plus de dix ans. D’abord, l’équipe de l’époque m’a confié un tout petit bout d’activité et puis, lorsque Azimut a externalisé certaines formations, j’ai été choisi pour la partie communication commerciale.


Que disent tes amis de toi ?

Cette question m’embarrasse car je me rends compte que je n’y prête pas très attention. J’ai vaguement entendu parler de capacité d’écoute, d’aptitudes à la communication. Je pense que certaines personnes de mon entourage m’apprécient parce que je suis capable de transmettre de l’énergie positive et il m’arrive souvent d’être appelé à la rescousse pour remonter un moral à plat ou pour des conseils d’orientation. Il y en aurait même qui me trouvent sympathique…


Quels sont les éléments qui te font vibrer dans ton métier (en tant que formateur / en général) ?

Première chose qui me fait vibrer, c’est que je fais ce métier pour me venger de l’école. En effet, j’ai découvert qu’il est possible de transmettre et d’éveiller des compétences à travers d’autres voies que celles utilisées par un modèle d’enseignement dont j’ai beaucoup souffert autrefois. Ensuite, je ressens un plaisir sans limites lorsque je me suis senti utile envers quelqu’un à qui j’ai pu transmettre une énergie nouvelle en aidant à faire émerger des solutions ou en débloquant des freins au projet. Enfin, la mission que j’accomplis me donne le sentiment de participer au développement de ma région et ça, ça me tient fort à coeur.


Dans ton atelier Azimut, que remarques-tu le plus fréquemment ? Aurais-tu envie de dire quelque chose en particulier aux porteurs de projet avant l’atelier ?

Il y a vraiment de nombreux éléments qui reviennent et qui semblent faire partie d’une certaine culture de l’entrepreneuriat. Je devrais plutôt parler de croyances… Le message principal que je peux résumer en une ligne est : prenez le temps de préparer et comprenez que l’élément central de votre réussite est votre client. Bien plus que votre proposition de valeur.


Quels sont les 3 mots les plus importants qui marquent ton atelier ? Ou : quel mantra ?

Empathie - Persona - Ecoute


Quel est ton regard sur l’entrepreneuriat en Wallonie aujourd’hui ?

Je suis à la fois enthousiaste et inquiet. L’enthousiasme me vient - heureusement - de celles et ceux que je rencontre en atelier car je sens que quelque chose est en train de se produire, les lignes bougent. Je sens la volonté de changer certains paradigmes et ça me réjouis. Par exemple : les engagements sociétaux, environnementaux et le retour à des valeurs beaucoup plus humaines sont très présents dans les projets de demain.


Ce qui m’inquiète, c’est cette forme de schizophrénie apparente du système wallon. En effet, d’un côté il encourage l’esprit d’entreprendre et crée des dispositifs pour le soutenir. Et, d’autre part, il reste attaché à ses vieux mécanismes poussiéreux qui continuent à ignorer que la PME / TPE représente plus de 90% du tissu économique de ce pays. Nous vivons bien au royaume du surréalisme.


Quel message as-tu envie de passer aux futurs entrepreneurs ?

Je propose de dispenser un conseil qui se rapporte à la matière que j’aborde lors des rencontres avec les porteuses et porteurs de projets. Aujourd’hui, plus que jamais, j’ai compris l’importance stratégique du PERSONA dans tout projet. L’alignement entre le positionnement de la Proposition de Valeur et son PERSONA est absolument essentiel.

« Prenez la peine de découvrir votre persona (je devrais dire le persona de votre projet). Dans votre système de gestion des priorités, placez ce travail dans la case : URGENT & IMPORTANT. Votre persona est au centre de toutes vos attentions et requiert toute votre énergie, bien plus que votre proposition de valeur. Rappelez-vous que votre proposition de valeur est destinée à résoudre un problème identifié auprès d’une population précisément définie. Pensez ‘besoin’ avant de penser ‘produit’ ! »