Azimut Inside : Clotilde Jarlet, co-directrice

Rien ne la prédestinait à intégrer une structure d’accompagnement à la création d’entreprises en Belgique. Ce qui fait vibrer Clotilde Jarlet, aujourd’hui co-directrice d’Azimut avec Gérald Mairesse, c’est la diversité...


Prénom : Clotilde

Nom : Jarlet

Âge : Au moins 10 de moins !

Lieu de résidence : Lasne

Situation familiale : Mariée

Enfants : 2

Signe particulier : Comme beaucoup en cette période de confinement, j’ai beaucoup trié, rangé, jeté. Je suis tombée sur mon thème astral réalisé par une amie de ma mère au moment de ma naissance. Cette phrase me plait : « C’est un poisson qui ne se laissera pas porter par le courant »

Repas favori : Langoustines, moules marinières ou coquilles saint Jacques mais surtout au bord de la mer

Boisson favorite : Un bon rosé (gris de gris) l’été et je ne dis jamais non à une flute de champagne !


Qu’est-ce qui t’a conduite chez Azimut?

Les raisons m’ayant conduit à travailler un jour chez Azimut sont sûrement les mêmes que celles des entrepreneurs que l’on encadre. Il faut bien apprendre, innover, se réinventer, croire en soi et ses projets, avancer, entreprendre, tout comme se laisser surprendre par la vie… Pour ma part, ces « valeurs » m’ont habitées dans chacune de mes expériences professionnelles et personnelles.


Je n’aurais jamais pu imaginer qu’avec mon bagage de droit agricole français, je serais passée de responsable d’un département administratif, commercial et juridique d’une entreprise de matériel médical à un cabinet d’avocats spécialisé en Dumping à Bruxelles, après une escale sur la côte Est des USA. Je suis ensuite repartie de zéro dans une structure d’accompagnement à la création d’entreprises à Monceau, alors que j’ignorais tout de la législation belge. La vie est pleine de surprises...


Quelle est ta fonction chez Azimut?

Co-directrice – Responsable Juridique et social


Comment cela se passe-t-il au quotidien?

Je n’analyse pas le « quotidien » mais c’est dans sa globalité que je mesure la richesse humaine et intellectuelle de mes fonctio


ns. Richesse apportée tant par l’équipe, les porteurs de projets que par la diversité des projets eux-mêmes.

Sans être un long fleuve tranquille, je suis chez Azimut depuis un « certain » temps… donc c’est que cela se passe plutôt bien !


Quels sont tes plus grands challenges (privés ou pro) pour le moment?

Oser d’aller au bout de mes idées. Un challenge de toute une vie.

Quel est ton regard sur l’entrepreneuriat dans ta région ?

Encore beaucoup de chemin à parcourir pour initier,


soutenir, encourager ce statut et enfin appliquer une simplification administrative dont on parle tant ! Faire plus confiance aux entrepreneurs.


Quels sont les éléments qui te font vibrer dans ton métier?

La diversité ! : passer du conseil juridique à un entrepreneur, à des discussions avec le Cabinet du Ministre de l’Emploi afin de soutenir l’entreprenariat, au suivi budgétaire, tout en veillant à être à l’écoute de l’Equipe.

Être Co-chef d’orchestre en toute complémentarité de nos talents (voir contre-talents)!


Si tu avais un message aux futurs entrepreneurs, ça serait…


Croyez en vous, Ayez soif d’apprendre, de vous remettre en question, Osez, Avancez!

Si tu avais un message aux futurs entrepreneurs, ça serait : Quand on veut on peut. Si vous voulez vraiment créer votre propre activité, peu importe votre âge, votre genre vos études… Vous y arriverez ! Sachez également bien vous entourer car seul on va plus vite mais à plusieurs on va plus loin.